Actualités et suivi de course

La journée de dimanche se termine pour la ‪Pornichet select650‬, en voici les principaux faits.

Une petite vacation a été organisée la nuit dernière au passage des Birvideaux, L’ensemble des skippers qui ont été contactés, ont fait part de leur joie à naviguer en flotte entre les iles et de jouer avec les courants.

Média

36 heures de course après...

La journée de dimanche se termine pour la ‪Pornichet select650‬, en voici les principaux faits.

Une petite vacation a été organisée la nuit dernière au passage des Birvideaux, L’ensemble des skippers qui ont été contactés, ont fait part de leur joie à naviguer en flotte entre les iles et de jouer avec les courants.

Certains disaient avoir fait de mauvais coups notamment à cause du courant tandis que d’autres attaquaient cette Pornichet #select650 comme un marathon en prenant soin de se nourrir à rythme régulier.

Tous les skippers ont parlé d’un froid saisissant et attendaient le diner chaud. Tout comme la hâte de passer le phare des Birvideaux et de se retrouver au portant et donc avec moins de froid. Lors du passage des premiers, au soleil couchant le vent était de 15nds environ, le ciel très dégagé laissant apercevoir des étoiles filantes par moment.

Les 7 féminines présentes dans la course sont dans le match et Clarisse sur l'Atlantique pointe à la 5ème place en Série.

Peu de vent (>5nds) jusqu'à 12h au le milieu et la fin de flotte ce qui oblige les skippers à tricoter et à progresser lentement vers le sud.

Ceux qui sont au sud ne sont pas vraiment mieux servi, mais cel vent est un peu plus stable. Vers 13h le vent revient sur le milieu du parcours puis par le nord pour s’installer à l’ouest pour 10 nds vers 17h / 18h.

Le premier proto (Griffon.fr) skipper par Ian Lipinski est passé à Nouch-Sud devant les Sables d’Olonne à 07h alors que le premier série passe à 10h45. Les écarts se sont creusés dans après-midi, avec un vent revenant par l’avant de la flotte.

Les équipes de la Pornichet Select avec l’aide du Sports Nautiques Sablais pointent en ce moment les voiliers aux Sables d’Olonne.

Le 265, Henri Duval s'est échoué aux alentours de 23h45 aux Sables d'Olonne. Le skipper sain et sauf a été hélitreuillé.

Abandon :

  • 821 pb de D2 cassé dans le gréement ( Pornichet )
  • 548 pb de pilote ( Pornichet )
  • 814 voie d’eau ( Quiberon )
  • 535 pb de pilote (Pornichet)
  • 502 (Lorient)
  • 265 Échouage (Sable d'Olonne)
  • 861 n’ a pas pris le départ ( Pornichet )